Parks.it Accueil
Banniére locale pour la promotion du territoire

L'Espace protégé

Carte d'identité

  • Superficie terrestre (ha) : 4.815,87
  • Région : Emilia Romagna
  • Province : Bologna
  • Communes : Bologna, Ozzano dell'Emilia, Pianoro, San Lazzaro di Savena
  • Loi d'institution : LR 11 2/04/1988
  • Liste officielle EP : EUAP0178

Normes et règlements (en italien)

 

 

Le Parc

Le parc s'étend sur les premières collines au sud-est de Bologne, parmi les torrents Savena, Zena, Idice et Quaderna ; son territoire composite se caractérise, en particulier, par de spectaculaires affleurements de gypse messinien et par d'énormes sillons caractéristiques connus comme calanchi, au Passo dell'Abbadessa.
Les routes et les sentiers qui traversent cet espace protégé permettent d'approcher des scénarios d'une beauté inattendue, des rochers nus donnant sur de grands bassins qui ressemblent à des amphithéâtres naturels, des coins apparemment inaccessibles qui cachent l'entrée de quelques grottes, des âpres chaines de calanchi qui interrompent de douces pentes argileuses.
En admirant le panorama depuis les points les plus en altitude, la vue embrasse les sillons des vallées principales, qui dégradent dans la vaste plaine, et dans les journées les plus limpides on peut même jouir de la vue, presque irréelle, des Alpes. Les affleurements de gypse créent des dos argentés qui mettent en évidence la structure cristalline de la roche, dont le nom - sélénite ("pierre de lune") - évoque sa luminosité nacreuse.

En raison de la nature karstique du gypse, la région est riche de dolines, vallées aveugles, gouffres et formes érosives ; on y compte également plus de 100 grottes, dont les plus célèbres sont celles du Farneto et de la Spipola.
Les cavités naturelles du parc abritent une faune souterraine de grand intérêt scientifique, y compris quelques espèces de chiroptères et d'invertébrés qui ont évolué en s'adaptant à la vie dans l'obscurité. Les Gessi sont traversés par de complexes systèmes d'eaux souterraines,  dont l'exemple le plus significatif se trouve près de la Croara : dans la vallée aveugle de l'Acquafredda, le ruisseau du même nom s'enfonce pour revenir ensuite à la surface après trois kilomètres environ, dans une résurgence le long du fleuve Savena. De douces pentes cultivées font de cadre à des lieux âpres, dans lesquels on peut observer une nature presque intacte. Parmi les sites particulièrement suggestifs et sauvages : les affleurements de gypse entre le Zena et l'Idice, avec les grandes dolines dell'lnferno et de la Goibola, ainsi que la belle vallée aveugle de Ronzano, renfermée par d'imposantes falaises de sélénite. Les rochers gypseux sont couverts d'une végétation réduite et discontinue, avec de petites plantes herbacées adaptées à la vie sur la roche et des plantes aromatiques qui, en été, dégagent des parfums intenses. Dans certaines zones la végétation s'enrichit de forêts épaisses, fourrés et haies qui se fondent avec les affleurements, en délimitant les aires encore cultivées. 

À côté des nombreux témoignages de la charmante histoire naturelle de ces lieux, on trouve les traces de l'activité de l'homme, qui a habité ces collines dès la préhistoire. Nombreux bourgs médiévaux sont nés autour des paroisses, dont certains sont déchus ou disparus, comme Montecalvo et Pizzocalvo, tandis qu'il reste des ruines de vieux châteaux à Castel de' Britti et S. Pietro d'Ozzano. De même, il n'y a plus trace des importants monastères d'antan : il ne reste que quelques églises isolées dans les campagnes, ainsi que quelques petits oratoires comme celui de la Madonna des Boschi. La beauté de la région et la douceur du climat attirèrent beaucoup de familles nobles de Bologne, qui bâtirent ici leurs villas : Villa Miserazzano, près de la Croara, est l'une des plus anciennes.

share-stampashare-mailQR Codeshare-facebookshare-deliciousshare-twitter
© 2018 - Ente di gestione per i Parchi e la Biodiversità - Emilia Orientale