Parks.it Accueil
Banniére locale pour la promotion du territoire

L'Espace protégé

Carte d'identité

  • Superficie terrestre (ha) : 6.570,80
  • Région : Piemonte
  • Province : Torino
  • Communes : Borgaro Torinese, Caselle Torinese, Ciriè, Collegno, Druento, Fiano, Givoletto, La Cassa, Pianezza, Rivoli, Robassomero, San Gillio, San Maurizio Canavese, Varisella, Venaria Reale
  • Loi d'institution : LR 54 21/08/1978
  • Liste officielle EP : EUAP0224

Plus de renseignements (en italien) sur :
- L'organisme de gestion

 

 
Renard

La Nature

Le Parco Regionale La Mandria est une importante forêt qui couvrait toute la vallée du Po il y a plusieurs miliers d'années. L'arbre dominant était le chêne pédonculé, maintenant rare en Italie, auquel étaient associés le charme, le frêne, le tilleul, l'orme et le rouvre que l'on trouve encore aujourd'hui dans le Parc.

Plus de renseignements (liens en italien)

Concours de peinture
Castellaccio

L'histoire

Le territoire du Parco Regionale La Mandria était utilisé déjà au XVIe siècle en tant que réserve de chasse par la maison de Savoie et comme lieu équipé pour le séjour du roi et de sa cour. Vers la moitié du XVIIe siècle Charles-Emmanuel II fit construire par Castellamonte un palais somptueux qui serait devenu par la suite le Châteaux de la Venaria. Victor-Amédée II fit créer un élevage de chevaux pour les écuries royales (dont le nom Mandria, "troupeau" en italien), tandis que c'est grâce à Victor Emmanuel II que furent agrandis plusieurs bâtiments (le Borgo Castello, La Bizzarria, Le Cascine) d'intérêt historique et architectonique.

Plus de renseignements (en italien)

Cheval bardigiano
Chevaux aveliniesi

Les élevages

Les grands élevages, de chevaux d'abord et d'animaux sauvages et bovinés par la suite, ont caractérisé l'histoire de la Mandria dès ses origines et tout au long du XXe siècle, passant par les vicissitudes de la famille Savoie et les transformations agricoles mises en place par les marquis Medici del Vascello à l'époque fasciste.
L'institution du Parco regionale La Mandria a déterminé des changements radicaux dans l'utilisation du territoire, afin de sauvegarder ce qui restait de la forêt de chênes et charmes menacée par les bonifications et la présence massive d'ongulés, notamment Cervidés et Bovidés. Après avoir interdit la chasse, supprimé graduellement les élevages bovins et de faune sauvage, et limité le nombre des cerfs et des sangliers à l'aide de programmes spécifiques, le Parc garde aujourd'hui un noyau de chevaux de selle et de trait élevés auprès de la Cascina Vittoria qui témoignent de ses origines et qui donnent la possibilité aux visiteurs de faire des promenades à cheval et en carrosse. Au cours des dernières années le Parc a adhéré au projet "Nuovi Pascoli", dont l'objectif est la tutelle et la valorisation des races chevalines italiennes menacées caractérisées par une bonne rusticité et bien s'adaptant à l'élevage en semi-liberté : les animaux jouissent de vastes espaces clôturés et réservés à l'intérieur desquels ils sont libres de se déplacer et de suivre leurs rythmes biologiques naturels, recouvrant ainsi les comportements typiques de l'espèce.
Deux races chevalines menacées sont actuellement abritées à la Mandria :

Villa Laghi

Horaires d'ouverture

Le Parc ouvre tous les jours à 8h00 et ferme :

  • à 17h00 à partir du jour de fin octobre du passage à l'heure d'hiver jusqu'au 15 février
  • à 18h00 à partir du 16 février et jusqu'au jour de fin mars avant le passage à l'heure d'été + du 1 octobre jusqu'au jour de fin octobre avant le passage à l'heure d'hiver
  • à 20h00 à partir du jour de fin mars du passage à l'heure d'été jusqu'au 30 septembre

On signale qu'en cas de neige, vent ou pluies abondantes et persistantes le Parc sera fermé au public.
En présence de conditions météorologiques perturbées, veuillez contacter le point d'informations du Parc par téléphone avant de vous y rendre :

  • 011/4993322
  • 011/4993381
share-stampashare-mailQR Codeshare-facebookshare-deliciousshare-twitter
© 2019 - Ente di gestione delle aree protette dei Parchi Reali