Parks.it Accueil

Un couple de gypaètes en phase d'accouplement a été observé au Parco Nazionale Gran Paradiso

(Torino, 03 Feb 11) La semaine dernière les gardes moniteurs du Grand Paradis ont observé, dans le versant valdôtain de l'espace protégé, un nouveau couple de gypaètes en phase d'accouplement.

Le couple, qui est différent par rapport à celui qui a récemment niché dans la Val di Rhêmes, et qui avait été observé régulièrement depuis un mois dans les ciels du Parc, était en train d'apporter du matériel pour construire un nid au dessus d'un vieux nid d'aigle. La zone est constamment monitorée par le personnel du service de surveillance du Parc, qui peut compter sur des techniques et des moyens d'observation très modernes.

"La préparation du nid et l'observation de l'accouplement pourraient être un prélude à la ponte d'un oeuf et donc à la nidification" explique Luigino Jocollé, du service de surveillance du Parc, "mais il est encore trop tôt pour dire si cela se passera ou pas".

Le monitorage des gypaètes effectué par les gardes moniteurs, en collaboration avec le Corpo Forestale Valdostano pour les nids hors de leur territoire de compétence, représente une opération à conduire avec patience et réserve, notamment afin de ne pas déranger les exemplaires de ce grand vautour, dont l'envergure peut dépasser les 280 centimètres. Disparu des Alpes au début du XXème siècle puis réintroduit au cours des années '80, le gypaète est le plus grand des vautours en Europe.

Dans la photo prise par Davide Glarey, un gypaète engagé dans la construction du nid
share-stampashare-mailQR Codeshare-facebookshare-deliciousshare-twitter
© 2019 - Ente Parco Nazionale Gran Paradiso