Parks.it Accueil

Parco della fascia fluviale del Po - tratto Cuneese

Banniére locale pour la promotion du territoire

Itinéraires



Le Tour des lacs

Ce n'est pas exagéré de dire que le "Tour des lacs" est l'un des itinéraires les plus beaux du Parco del Po Cuneese.
Partant de Pian del Re (2 020 m), dans la haute vallée Pô près des sources du "grand fleuve", on emprunte le sentier qui conduit au Colle delle Traversette, virant à gauche après quelques centaines de mètres vers le refuge Giacoletti. Après avoir dépassé une petite chute - on risque de se mouiller un petit peu lors de la fonte des neiges, mais le sentier est équipé de chaînes pour assurer le passage - on atteint la crête, qui permet d'admirer le lac Fiorenza (2 120 m) et le petit lac de Nona.
On rencontre ensuite le lac Superiore (2 339 m) et le Lausetto (2 360 m). Il faut se promener un peu pour rejoindre le lac Chiaretto (2 275 m), tournant à gauche vers le refuge Giacoletti. L'itinéraire croise le sentier pour le refuge Quintino Sella, que l'on doit emprunter pour rejoindre à nouveau Pian del Re en côtoyant les rives du lac Fiorenza que l'on avait observé du haut auparavant.
Le Parco del Po Cuneese, en collaboration avec la Ciesse Piumini, a réalisé un balisage expérimental du parcours à l'aide de "petits hommes" en pierre, une technique anciennement utilisée en montagne. Le visiteur est ainsi accompagné le long du parcours par une quinzaine de petits hommes intégrés dans le paysage dans des points spéciaux, qui le guident à la découverte des merveilles des lacs de Viso.

Géoréf.  ItinéraireType Intérêt
 Détour Pera d'la Pansa
Couleur rose
Point de départ : Piazza della Chiesa di S. Lorenzo
A pied A pied
 
 Sentier de Bramafam
Couleur vert
A pied A pied
 
 Sentier des grottes
Couleur violet
A pied A pied
 
 Sentier des murs
Couleur jaune
A pied A pied
 
 Sentier Nord
Couleur rouge
Point de départ : Piazza della Chiesa di S. Lorenzo
A pied A pied
 
 Sentier Sud
Couleur bleu
Point de départ : Piazza della Chiesa di S. Lorenzo
A pied A pied
 



Le Parc en voiture, de Casalgrasso à Crissolo

Le premier contact avec le Parco del Po Cuneese pour les visiteurs venant en voiture de Turin est donné par une image symbole de ce territoire : le mont Monviso qui se reflète dans les eaux du Pô, désormais ample fleuve à Casalgrasso. Casalgrasso est le point de départ d'un intéressant itinéraire de remontée vers les sources du Pô.
En une vingtaine de minutes, suivant la route SS 663, on arrive à Saluzzo (345 m). L'ancienne capitale du marquisat est aujourd'hui l'un des centres les plus charmants du Piémont, dont la structure urbanistique a gardé les caractéristiques de plusieurs époques différentes. La partie la plus vieille est arrachée sur une colline, tandis qu'en bas on trouve la partie développée au XVIIe siècle hors des murs d'enceinte. Parmi ses monuments principaux : la Cathédrale, la Montée au Château, la Tour communale, la Castiglia, l'église de S.Giovanni, le Musée civique de Casa Cavassa et le Couvent de S. Bernardino. Sortant de Saluzzo en direction de Pinerolo, sur la route SS 589, on arrive à Staffarda (267 m), dans la plaine traversée par le Pô, où, peu avant l'aire équipée du Ponte dei Pesci Vivi, on rencontre l'Abbaye cistercienne de S. Maria. L'église, le cloître, l'auberge et l'aile du marché, tous en style roman-gothique, aux murs en briques apparentes de couleur rougeâtre, sont les constructions les plus intéressantes de la ville.
La prochaine étape de l'itinéraire est Revello (351 m), à l'entrée de la Valle Po, qui se caractérise par sa Cappella Marchionale et sa Chiesa Collegiata. Le Musée naturel du fleuve Pô, ouvert tout récemment, accompagne les visiteurs dans un voyage virtuel à travers les milieux naturels traversés par le grand fleuve. Au delà de Revello la vallée commence à se resserrer, et le Pô devient une présence constante le long de cette route de remontée vers ses sources. Peu avant Sanfront (sur la droite), près de Robella, un sentier monte au milieu de la forêt jusqu'à une curieuse agglomération agricole appelée Balma Boves, où de gros rochers servent de toits pour de vieilles maisons rurales. Sur les flancs du mont Bracco se trouvent également un mur d'escalade et, à Combale Reinaudo, quelques gravures rupestres.
Paesana (614 m), chef-lieu de la Valle Po, est divisé en deux bourgs par le fleuve et représente un bon point de départ pour plusieurs excursions. Du point de vue artistique, il faut mentionner l'église du bourg de Santa Maria, caractérisée par un imposant campanile roman.
Remontant la vallée en longeant le Pô, qui présente désormais un caractère torrentiel, on entre dans une atmosphère de montagne. Après quelques kilomètres on croise les routes pour Oncino (1 220 m), dans la vallée du Lenta, et pour Ostana (1 250 m), deux communes typiquement alpines formées de bourgs éparpillés au milieu des pâturages. Plusieurs excursions sont possibles, le long des sentiers qui traversent les bois ou, plus en altitude, suivant les sentiers jadis utilisés par les bergers. Après avoir dépassé les différents hameaux de Oncino on atteint le Rifugio dell'Alpetto, le premier refuge réalisé en Italie par le Club Alpino.
A la tête de la vallée, à 33 km de Saluzzo, se trouve Crissolo (1 333 m).
Un autre lieu intéressant, c'est la Grotte de Rio Martino (il est conseillé de la visiter avec un guide), riche de stalactites et stalagmites. La grotte a été récemment déclarée Site d'Intérêt Communautaire, car elle représente le site d'hibernation le plus important (en Italie, le seul site connu) d'un petit chauve-souris, la Barbastelle. Pour éviter de déranger les chauves-souris dans la période délicate de l'hibernation, on déconseille de visiter la grotte entre les mois d'octobre et d'avril.
Le long de la route pour Pian del Re on rencontre, sur la droite, l'intéressant Sanctuaire de San Chiaffredo.
Continuant sur 5 km, on atteint Pian della Regina (1 745 m), étape G.T.A. (douée d'installations de remontée en hiver). Passant par les petites chutes écumantes que l'on peut rejoindre à pieds en quelques minutes, on entre dans le cœur du Parc, dans une zone de Réserve Naturelle Spéciale ; un sentier permet ensuite de continuer aisément vers les sources du Pô.
Continuant en voiture (attention : accès réglementé en été) sur 3 km environ, on peut atteindre Pian del Re (2 020 m), un vaste plateau où se rassemblent les eaux qui donnent origine au Fleuve Pô, qui garde une ancienne tourbière. Il constitue le point de départ de nombreux sentiers alpins qui conduisent aux refuges Giacoletti (2 837 m) et Quintino Sella (2 648 m), aux bivouacs et aux différentes escalades dans le massif du Monviso.
A moins de trois heures de promenade, on aperçoit le Buco di Viso au Colle delle Traversette (2 900 m), le premier tunnel alpin de l'histoire, utilisé dès 1475 par le marquisat de Saluzzo pour les échanges commerciaux avec le Dauphiné.



La Route du sel

La Route du sel est un itinéraire de randonnée qui relie Paesana au Colle delle Traversette, suivant le sentier qui était jadis utilisé pour les échanges commerciaux entre le Marquisat de Saluzzo et la France.
Cet itinéraire est réservé aux randonneurs expérimentés (niveau de difficulté CAI = EE) car il exige - à cause de sa longueur, de sa dénivelée, des altitudes touchées et de quelques passages impraticables et exposés - un entraînement physique et technique adéquat, un équipement spécifique, une bonne connaissance des milieux et une bonne capacité d'évaluation des conditions météorologiques et du sol.
La Route du sel peut être parcourue en deux-trois jours ; le long de l'itinéraire se trouvent plusieurs panneaux avec des temps de parcours indicatifs.

Plus de renseignements (en italien)

share-stampashare-mailQR Codeshare-facebookshare-deliciousshare-twitter
© 2020 -