Parks.it Accueil

Parco Naturale Regionale di Piana Crixia

Banniére locale pour la promotion du territoire

L'Espace protégé

Carte d'identité

  • Piana Crixia Parco Naturale Regionale:
    • Superficie terrestre (ha) : 794,71
    • Région : Liguria
    • Province : Savona
    • Communes : Piana Crixia
    • Loi d'institution : L.R. n°8 27/02/1985
    • Liste officielle EP : EUAP0964
  • Autres espaces protégés gérés :
    • ZSC Piana Crixia

 

 

Le Parc

Le Parc, situé entre les collines des Langhe et les vallées créées par le fleuve Bormida et ses affluents, s'étend dans le territoire de la commune de Piana Crixia, nom suggestif qui dérive de celui d'une ancienne mansion romaine.
Le paysage se caractérise par le contraste entre la plaine, exploitée depuis toujours pour des fins agricoles, et l'âpreté du relief au-dessus, où l'érosion provoquée par les agents atmosphériques a creusé d'énormes sillons (calanchi) en évolution continue. Un rocher de granit très singulier, soutenu par une colonne formée d'un agglomérat argileux, appelé "Fungo di pietra" (Champignon de Pierre) et mesurant 15 mètres de hauteur, représente l'un des phénomènes géologiques les plus caractéristiques de ce territoire et de la région ligurienne-piémontaise.
Le territoire du Parc est encore caractérisé par une flore et une faune très riches.

La population a conservé jusqu'à nos jours les anciennes traditions locales relatives aux produits de la terre et du bois, mises en valeur par une cuisine qui unit la tradition piémontaise à la tradition ligurienne.

Douces collines cultivées et raides versants de roche nue

Le paysage collinaire de Piana Crixia, dans la vallée de la Bormida di Spigno, présente des éléments typiques des Langhe piémontaises voisines : les pentes douces, beaucoup desquelles cultivées, alternent avec des reliefs plus escarpés, où l'érosion a fait apparaître le substrat argileux en creusant des sillons (calanchi) très profonds. Le contraste entre le gris des calanchi et les couleurs des champs et des bois environnants crée un paysage suggestif, unique dans la région.
Une partie de ce territoire est comprise dans le Parc régional de Piana Crixia, qui s'étend pour 8 kilomètres carrés sur le versant gauche de la petite vallée du Rio della Madonna, à la frontière avec le Piémont. Le territoire du Parc comprend aussi une petite aire isolée près de Borgo, où s'érige le célèbre "Fungo", une spectaculaire structure rocheuse produite par l'érosion sélective.
La région de Piana Crixia a été peuplée par l'homme dès l'antiquité ; elle était traversée par d'importantes voies de communication romaines et médiévales. Cependant, les collines restèrent sauvages et inhabitées pendant longtemps, jusqu'au moment où les meilleurs terrains du fond de la vallée ne furent tous occupés.
A l'intérieur de l'espace protégé, de petits noyaux agricoles se sont développés à partir du XVIIIe siècle, mais les paysans ont toujours du combattre l'érosion et la formation de calanchi.

Les Calanchi et le développement de la végétation

Les calanchi sont des formes d'érosion typiques des versants formés de roches sédimentaires argileuses ou marneuses, imperméables mais peu consistantes.
L'eau de pluie ruisselle en surface et provoque une action érosive très forte sur la roche tendre. Elle forme ainsi des sillons qui tendent à s'allonger et à se ramifier, créant un réseau de cannelures aux parois nues, séparées d'arêtes à lames de couteaux qui évoluent rapidement.

L'action intense du ruissellement empêche la formation d'humus dans les calanchi, et rend donc très difficile le développement de la végétation. Quelques espèces pionnières, de petites plantes herbacées très simples, arrivent parfois à prendre sur les pentes argileuses, mais une averse assez violente suffit à les déraciner.
En observant les calanchi de Piana Crixia, il est possible de comprendre les différentes phases du développement végétal : de petites quantités d'humus s'accumulent dans les endroits où les plantes pionnières résistent, favorisant ainsi l'enracinement des premiers arbustes ; le développement des arbustes permet la formation d'une couche de terrain, qui à son tour permet la croissance des arbres et finalement des bois.
Il s'agit quand même d'un processus extrêmement lent qui, dans les aires des calanchi, doit souvent repartir de zéro à cause des éboulements soudains.

Méandres encaissés et petites vallées suspendues

Outre que par les calanchi, le paysage du Parc de Piana Crixia se caractérise par une série de petits cours d'eau au cours irrégulier, avec des méandres encaissés et de petites vallées suspendues. Cela est dû au fait que l'origine du réseau hydrographique est antécédente aux derniers événements géologiques, et il a subi les conséquences des fractures plus récentes.
Les méandres encaissés sont des boucles irrégulières typiques des cours d'eau qui coulent dans des vallées étroites. A Piana Crixia, on en trouve dans les parties centrales du Rio Micheletto et du Rio Rolando.
Les nombreuses petites vallées suspendues se sont par contre formées à cause de l'écart considérable dans le niveau d'érosion entre les cours d'eau principaux et les cours moins importants, accentué par le manque de consistance du substrat argileux.

"Champignon" de Piana Crixia

Un champignon de 15 mètres de hauteur

Près de Borgo, sur la rive d'un méandre de la Bormida di Spigno, s'érige le célèbre "Fungo" de Piana Crixia, une structure rocheuse en forme de champignon produite par l'action érosive, qui est tout à fait unique en Ligurie et dans les zones environnantes.
Des formes semblables peuvent être vues dans certaines localités alpines, où l'érosion a créé des pittoresques pyramides de terre en modelant d'anciens dépôts morainiques ou fluvio-glaciaires.

share-stampashare-mailQR Codeshare-facebookshare-deliciousshare-twitter
© 2018 - Comune di Piana Crixia