Parks.it Accueil

L'Espace protégé

Carte d'identité

  • Gargano Parco Nazionale:
    • Superficie terrestre (ha) : 121.118,00
    • Région : Puglia
    • Province : Foggia
    • Communes : Apricena, Cagnano Varano, Carpino, Ischitella, Isole Tremiti, Lesina, Manfredonia, Mattinata, Monte Sant'Angelo, Peschici, Rignano Garganico, Rodi Garganico, San Giovanni Rotondo, San Marco in Lamis, San Nicandro Garganico, Serracapriola, Vico del Gargano, Vieste
    • Loi d'institution : L 394 6/12/1991 - DD MM 4/12/92, 4/11/93, 17/11/94 DPR 5/6/95 DPR 18/5/01
    • Liste officielle EP : EUAP0005
  • Autres espaces protégés gérés :
    • Area Marina Protetta Isole Tremiti
    • SIC Bosco Jancuglia - Monte Castello
    • SIC Bosco Quarto - Monte Spigno
    • SIC Duna e Lago di Lesina - Foce del Fortore
    • SIC Isole Tremiti
    • SIC Manacore del Gargano
    • SIC Pineta Marzini
    • SIC Testa del Gargano
    • SIC Valloni di Mattinata - Monte Sacro
    • SIC Valloni e Steppe Pedegarganiche
    • SIC Zone umide della Capitanata
    • SIC e ZPS Monte Calvo - Piana di Montenero
    • ZPS Isole Tremiti
    • ZPS Paludi presso il Golfo di Manfredonia
    • ZPS Promontorio del Gargano

 

 

Le Parc du Gargano

Le Parc protège une exceptionnelle concentration d'habitats différents : des côtes hautes et rocheuses aux vallons chauds du versant méridional, riches d'espèces animales et végétales rares et endémiques ; des hêtraies situées à des altitudes insolitement basses (300 mètres au dessus du niveau de la mer, par rapport aux 1 000 mètres "normales") et riches d'exemplaires pluriséculaires, aux pinèdes méditerranéennes de pin d'Alep, présent avec des exemplaires de plus de 500 ans. Du point de vue faunistique, le caractère exceptionnel du promontoire est déterminé par la présence d'espèces telles que le chevreuil (on trouve ici l'une des rares populations autochtones d'Italie) et plusieurs types de pics (pic épeiche, pic mar, pic épeichette, pic à dos blanc (Dendrocopos leucotos lilfordi), les deux derniers étant très rares et localisés, présents en Italie seulement à l'intérieur d'espaces protégés), ce qui souligne la valeur naturelle des forêts.
Le sous-bois des forêts du Gargano et les prairies méditerranéennes sont très riches de fleurs. Dans le cas des orchidées sauvages, dont le Gargano constitue la localité la plus riche d'Europe et du bassin méditerranéen, on compte 56 espèces et 5 sous-espèces. Il faut enfin rappeler le rôle de liaison que le promontoire a joué dans le passé avec la faune et la flore de la péninsule balkanique, attesté par la riche liste d'espèces "transadriatiques".

Foresta Umbra

Résidu de l'originaire forêt millénaire du promontoire du Gargano, la Foresta Umbra constitue le milieu le plus représentatif des aires internes du Gargano. Malgré les dévastations et les déboisements insensés des trois derniers siècles, qui ont dépouillé les pentes du Gargano de leur manteau forestier, la majesté, la richesse et la variété de la végétation de la Foresta Umbra ont demeuré presque intactes.
L'origine de l'appellation de la Foresta n'est pas claire : d'après certains le nom Umbra dériverait de l'antique peuple des Ombriens (une tribu préhistorique celtique), des habitants de la forêt qui faisaient souvent des incursions et des déprédations dans les zones plus basses et fertiles du promontoire au détriment des bergers nomades ; d'après d'autres, l'appellation indique tout simplement un lieu ombragé.

Les Zones Humides

L'une des raisons qui ont déterminé l'institution du Parc est la présence d'importantes zones humides comprises à l'intérieur de biotopes d'importance communautaire, tels que les lagunes de Lesina et Varano, les marécages de Frattarolo et de l'ex Daunia Risi, les embouchures du Fortore, l'aire de l'ancien Lac de Sant'Egidio et la Palude de Sfinale. Un autre élément important - en particulier pour la survie des amphibiens, de quelques reptiles et pour le passage des oiseaux - est l'existence de sources dans le Gargano du nord et dans la zone côtière entre Vieste et Peschici, ainsi que la présence de plans d'eau temporaires dits "cutini" et des traditionnelles "piscine" dans les zones internes.
Les zones humides du Gargano et de la région connue comme Capitanata ont toujours suscité un fort intérêt chez les spécialistes et les passionnés, étant parmi les plus importantes d'Italie en raison de la variété des milieux et de la position stratégique sur les routes migratoires des oiseaux aquatiques entre l'Afrique et l'Europe centrale et de l'est. Déjà au XIII siècle l'Empereur Frédéric II resta fasciné par ces milieux palustres qui lui inspirèrent le célèbre traité de fauconnerie "De art venandi cum avibus".

Orchidée

La Flore

Le Parc national du Gargano s'étend sur un territoire d'environ 121 118 hectares, où l'on retrouve des habitats tout à fait uniques. On passe des vastes forêts épaisses, pour lequel il est célèbre, au maquis méditerranéen ; des grands hauts plateaux karstiques, riches de dolines et de gouffres, aux raides falaises sur la mer, pointillées de grottes superbes ; des vallées boisées qui descendent rapides vers la mer aux lagunes côtières de Lesina et Varano ; des collines et des plaines aux caractères de steppe, aux marécages de Frédéric II. Ce bijou comprend également les quatre Îles Tremiti, entourées d'une mer cristalline et riches de grottes.

La Faune

Il est pratiquement impossible de trouver, le long de la côte méditerranéenne, un autre lieu qui renferme tant de biodiversité dans une surface limitée comme celle du Parc National du Gargano : il s'agit d'un petit microcosme, une véritable île biologique.

Plus de renseignements (en italien)

share-stampashare-mailQR Codeshare-facebookshare-deliciousshare-twitter
© 2021 - Ente Parco Nazionale del Gargano