Parks.it Accueil

L'Espace protégé

Carte d'identité

  • Nord Milano Parco Regionale:
    • Superficie terrestre (ha) : 600,00
    • Région : Lombardia
    • Province : Milano
    • Communes : Bresso, Cinisello Balsamo, Cormano, Cusano Milanino, Milano, Sesto San Giovanni
    • Loi d'institution : LR 78 11/06/1975
    • Liste officielle EP : EUAP0202
  • Autres espaces protégés gérés :
    • Parco della Balossa

Plus de renseignements :
www.parconord.milano.it
www.areaparchi.it
www.teleparconord.it

 

 
Genêt

La nature du Parco Nord Milano

Malgré ses dimensions modestes et l'énorme influence exercée par l'homme, le territoire du Parco Nord Milano renferme des aires très intéressantes et significatives du point de vue naturel.
La portion de la Plaine Padane occupée par le Parc a toujours eu une vocation typiquement agricole. Par conséquent, les zones d'abri pour les espèces animales et végétales d'intérêt ont toujours été liées aux cours d'eau, tels que le Seveso et le canal Villoresi.

Plus de renseignements (en italien)

L'histoire du Parc

Il y a une tache verte sur la carte de Milan, là où la métropole se confond avec son hinterland septentrional : c'est le Parco Nord Milano, institué par la Région Lombardie au cours des années '70, un espace actuellement en cours de réalisation et destiné à devenir le grand poumon vert de la partie nord de la ville.
Hier, cette aire avait l'aspect typique de l'extrême périphérie urbaine, formée d'espaces agricoles résiduels en attente de reconversion et parsemés de décharges sauvages, de dépôts en plein air, de casseurs de voitures, de potagers non autorisés, de bidonvilles plus ou moins camouflés parmi les potagers et de friches industrielles.
L'image d'aujourd'hui, par contre, est celle d'un vaste espace vert, d'un véritable parc métropolitain, encore en cours de réalisation et d'achèvement mais déjà bien structuré et défini.
En très peu de temps, on a assisté a la revalorisation d'une aire marginale et dégradée, dépourvue d'espaces naturels remarquables, qui a entraîné un processus de restructuration environnementale et urbaine de l'entier secteur métropolitain.

A présent, les 600 hectares occupés par le Parc peuvent être divisés en trois grandes catégories d'espaces : tout d'abord, 250 hectares sont déjà équipés et ouverts au public.
Deuxièmement, presque 200 hectares sont indisponibles : cette superficie comprend les zones publiques ou destinées à l'édification, les aires incluses dans la zone édifiée par le Plan d'Aménagement du Territoire (20 ha environ), l'hôpital Bassini, le Centre Scolaire, les cimetières de Brusuglio et Bruzzano, deux centres sportifs communaux, quelques terrains de football, quelques complexes sportifs privés, ainsi que Villa Manzoni avec le parc historique annexe, et l'aire de l'aéroport de Bresso.

Enfin, il y a les aires "en attente", qui sont potentiellement prêtes pour la conversion en espaces naturels. L'acquisition et l'aménagement de certaines d'entre elles ont déjà été planifiés et seront réalisés à bref délai : il s'agit là d'aires agricoles qui occupent une position stratégique pour la continuité des pistes piétonnières et cyclables du parc, ou bien d'aires dégradées dont la restauration environnementale est considérée urgente. D'autres zones ne rentrent pas dans les programmes à court ou à moyen terme du Consortium de gestion : c'est le cas des aires agricoles compactes encore utilisées, qui ont une valeur de protection territoriale importante et qui sont donc compatibles avec le parc.

L'idée de créer un parc dans la zone la plus industrialisée de la métropole la plus industrialisée d'Italie remonte à 1967 et à l'initiative de l'assemblée des Maires du P.I.M. (centre pour les études, plan intercommunal de Milan), mais elle commence à prendre forme seulement en 1970, avec l'institution du Consortium Parco Nord Milano ; la mise en œuvre du parc commence en 1973, et il est reconnu comme "parc régional" par la Région Lombardie en 1975.
La première décennie (1973-82) est dédiée aux études pour l'aménagement urbain du territoire et pour la définition du parc; la première action concrète de grande envergure remonte aux années 1980-81, avec l'acquisition des aires précédemment possédées par Breda Finanziaria (120 hectares environ, ce qui équivaut à un cinquième de l'espace protégé).

La réalisation effective du parc commence en 1983, à travers le reboisement d'une première partie de l'aire ex-Breda avec 10.000 plantes. Ce reboisement représente la première étape d'un processus systématique et graduel de formation du "système végétal Parco Nord", qui intéresse aujourd'hui presque 250 hectares d'espaces naturels : dans ces aires s'alternent bois, clairières, rangées d'arbres, fourrés d'arbustes, barrières végétales, palissades et petits plans d'eau... tout cela est le Parco Nord.

Si l'on compare la réalité actuelle du Parc avec celle d'il y a 10 ans, lors de la plantation de quelques dizaines de milliers de petites plantes, l'écart est tout à fait surprenant.
Les petites plantes ont formé un véritable bois (ainsi que des rangées, des palissades, des bordures fleuries et des clairières), et la surface destinée au vert, autrefois très modeste, est aujourd'hui très vaste. Le paysage du Parc était alors un peu indéfini, confus, tandis qu'aujourd'hui il est clair, bien caractérisé, avec des qualités distinctives marquées. Autrefois il n'y avait aucun passage piétonnier/cyclable sur les grandes artères urbaines, peu de routes en terre battue et presque aucun équipement. Aujourd'hui le système des routes et des équipements du Parc est riche et bien articulé, et l'on prévoit une ultérieure expansion à court terme.

Si l'on pense au passé, Parco Nord Milano représente donc un pari gagné, un projet réalisé parmi beaucoup d'autres qui sont restés sur le papier. En ce qui concerne les parcs, en outre, dans un pays où les seuls grands parcs sont ceux que l'on a hérités des siècles passés, voilà un parc complètement neuf, que l'on peut découvrir et apprécier non sur un dessin, mais en s'y promenant, à pied ou en vélo.
Mais le résultat le plus satisfaisant est représenté par la jouissance et par l'appréciation favorable des citoyens : si dans les années '80 les visiteurs n'étaient que quelques centaines (on accusa même le Parc d'être pensé pour peu de "radical chic"), aujourd'hui le Parc reçoit de dizaines de milliers de visiteurs, surtout le dimanche dans la belle saison.

Plus de renseignements (en italien)

share-stampashare-mailQR Codeshare-facebookshare-deliciousshare-twitter
© 2020 - Parco Nord Milano