Parks.it Accueil

L'Espace protégé

Carte d'identité

  • Alta Murgia Parco Nazionale:
    • Superficie terrestre (ha) : 68.077,00
    • Région : Puglia
    • Province : Bari, Barletta-Andria-Trani
    • Communes : Altamura, Andria, Bitonto, Cassano delle Murge, Corato, Gravina in Puglia, Grumo Appula, Minervino Murge, Poggiorsini, Ruvo di Puglia, Santeramo in Colle, Spinazzola, Toritto
    • Loi d'institution : DPR 10/03/2004
    • Liste officielle EP : EUAP0852
  • Autres espaces protégés gérés :
    • SIC Basso corso del Fiume Bussento
    • SIC e ZPS Murgia Alta

 

 
Paysage

Le paysage


Un territoire pour toutes les saisons

Un paysage charmant, caractérisé par de légères ondulations et dépressions doliniformes, avec des phénomènes karstiques superficiels comme les gouffres. Le substrat est constitué par du calcaire crétacé, généralement couvert de calcarénites du Pléistocène. Il s'agit de l'une des aires substeppiques les plus vastes d'Italie, avec une végétation herbacée que l'on peut reconduire aux Festuco-brometalia. Le territoire abrite la principale population italienne de l'espèce prioritaire Falco naumanni, qui est aussi l'une des plus importantes dans l'Union Européenne.

Plus de renseignements (en italien)

Printemps

Les plantes du Parc


Un coffret de biodiversité à deux pas de la ville

La transformation profonde opérée par l'homme a tellement modifié l'état de la végétation originaire qu'il est impossible aujourd'hui, ou quand même très difficile, de faire une analyse précise et certaine des potentialités de ce territoire - par exemple de la position et de l'étendue des forets - sans l'action perturbatrice de l'homme.

Plus de renseignements (en italien)

Papillon

Les animaux du Parc


Des centaines d'espèces pour un trésor unique dans les Pouilles

Les zones de l'Alta Murgia dédiées au pâturage font aujourd'hui l'objet de transformations profondes, rapides et particulièrement étendues. Les techniques et les moyens technologiques utilisés permettent en effet de broyer le banc de roche affleurant, ce qui a des effets peu connus sur l'équilibre hydrogéologique et productif. La faune qui colonise ces milieux s'est adaptée à ces conditions de la couverture végétale, même si la chasse et les changements environnementaux ont causé l'extinction de nombreuses espèces présentes jusqu'au début du siècle, telles que le loup, le percnoptère d'Egypte, le chat sauvage, l'outarde canepetière.

Plus de renseignements (en italien)

Flore

La géologie


Des millions d'années pour façonner un territoire

 

Du point de vue géologique les Murge sont formées par des calcaires compacts de l'unité lithologique du calcaire de Bari et Altamura (une formation du Crétacé, datant d'il y a 130 millions d'années, dont l'épaisseur atteint 3 000 mètres). Le haut plateau comprend dans son secteur septentrional les Murge nord-ouest, où l'on rencontre les sommets les plus élevés du relief (mont Caccia 680 m., Torre Disperata 686 m.), tandis que dans le secteur méridional les Murge sud-est ne dépassent pas 500 mètres d'altitude.
Du point de vue structurel, les Murge correspondent à un relief tabulaire allongé dans le même sens de la Fossa Bradanica, délimité au sud-est par un ample escarpement ; au nord-est, vers l'Adriatique, le relief des Murge descend jusqu'au niveau de la mer.

 

Plus de renseignements (en italien)

Photo par N. Cillo
Ophrys murgiana

Le milieu rural


La main de l'homme qui façonne le territoire

Le territoire du Parc se caractérise par un considérable intérêt architectural, grâce à la présence de charmantes structures différentes par objectifs et construction ; parmi les bâtiments liés à l'agriculture et à l'élevage on distingue facilement les "poste", des constructions clôturées par des murs de pierres sèches utilisées par les bergers comme abris pour les animaux, et les "jazzi", des structures utilisées pour l'élevage des ovinés, situées dans des zones escarpées et particulièrement protégées vers le sud.

Plus de renseignements (en italien)

L'archéologie


Les traces de l'histoire qui émergent du sous-sol

La zone est riche de pièces archéologiques d'importance mondiale, comme les restes de l' "Homme d'Altamura", un squelette d'hominien, complet et bien conservé, vécu il y a 150 000 années, retrouvé dans la Grotta di Lamalunga, près d'Altamura. Une découverte unique au monde en raison de la conservation parfaite du squelette. Les restes fossilisés de l' "Homme d'Altamura" appartiennent à une espèce archaïque d'Homo vécu dans une période comprise entre l'Homo erectus et l'Homme de Néandertal, qui inaugura le rite de l'inhumation volontaire.

Plus de renseignements (en italien)

share-stampashare-mailQR Codeshare-facebookshare-deliciousshare-twitter
© 2019 - Ente Parco Nazionale dell'Alta Murgia